Édouard Baratier : Enquêtes sur les droits et revenus de Charles Ier d'Anjou en Provence (1252 et 1278)

CHAPITRE PREMIER LES ENQUÊTES DE 1252 ET 1278 1. L'ENQUÊTE DOMANIALE DE 1252 Les manuscrits. Trois manuscrits nous ont conservé le texte intégral de cette enquête. Ils procèdent les uns des autres. Deux sont aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône à Marseille, le troisième à la Bibliothèque nationale. Nous les désignerons par les sigles A, B, C. A. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, manuscrit B 169, dit Turris Antiqua. Registre sur papier, relié en parchemin blanc. Sur la couverture est écrit Turris Antiqua en lettres capitales et au-dessous se trouve, grossièrement dessinée, une tour, r eprésentant sans doute la tour du trésor du palais comtal d'Aix-en-Provence. Le registre comprend 103 feuillets, les pages de garde manquent, la ou les dernières pages, également. Le texte se présente sans continuité, les différentes baillies sont séparées par de nombreux feuillets blancs. L'écriture, très cursive, est de la deuxième moitié du XIIIe siècle. B. Bibliothèque nationale, manuscrit latin 10.125. Registre sur parchemin. Il comprend 114 feuillets, mais l'enquête ne remplit que les folios 1 à 91. Les feuillets restants contiennent des copies de documents variés concernant la Provence, ils sont de formats différents et n'ont aucun rapport avec l'enquête si ce n'est le fait d'être reliés ensemble. Au folio 92, sur papier, se trouve la liste des traités reconnaissant aux rois de Naples des droits sur le Gapençais; l'écri– ture est de la fin du XIVe siècle ou du début du xv e . Cette liste est reprise au fol. 93 d'une écriture encore postérieure à la précédente. Les feuillets 94 et 95 sont blancs. Une simple note occupe le feuillet 96 sur un papier de très petit format (I). Les (1) Cette note commence ainsi: Periti et experiti debent considerare tam litteras simplices quam grossas et earum tractatus. 2. http://e-mediatheque.mmsh.univ-aix.fr Corpus | Etudes angevines

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM3MTc=